Les News

APPRENDRE A NOS ENFANTS A COOPERER !
Le bien-être à l'école!
Une priorité à la MFR Vallons de Vilaine.

En tant que directeur d’un Centre de Formation qui accueille chaque année de nombreux jeunes, la peur du harcèlement est un sujet courant. Les parents sont souvent démunis face à ce problème moderne de notre société et nos établissements peinent à trouver des solutions. J’ai le sentiment que nous recherchons vainement des remèdes curatifs et rarement à mettre en œuvre des actions aux effet durables. Que pouvons-nous faire ?

Dans quel système scolaire évolue nos enfants ?

D’une manière générale l’école dans notre pays favorise les connaissances au détriment des relations aux autres et à soi. Ce fonctionnement sur fond de méritocratie pèse sur le bien-être de certains et sur les performances scolaires. Nous concentrons en France notre action sur l’acquisition de connaissances et l’exercices de capacités intellectuelles comme la logique et la mémorisation. Cette méthode ancestrale sécurise les adultes qui peuvent plus facilement évaluer les élèves. En ressort généralement deux possibilités de sentiments chez l’adulte : la fierté ou l’agacement. Ceci instaure un esprit de compétition au sein de nos écoles.

Remplaçons l’esprit de compétition par la coopération !

En partant de ce constat, j’ai demandé à mon équipe pédagogique de réfléchir à mettre en œuvre des solutions durables. Pour ce faire, nous avons maintenu l’acquisition de connaissances mais nous avons aussi centré nos actions sur l’apprentissage d’autres compétences de plus en plus importante dans le monde d’aujourd’hui et sur lesquelles l’enseignement des mathématiques fait largement l’impasse.
Ainsi, nous nous attachons à développer chez chaque jeune des compétences comportementales et sociales, comme sa capacité à inventer, à prendre des responsabilités, à accepter l’échec, à évoluer en société (développer le sentiment d’appartenance en prenant soin des autres et de soi). Dans chacun de nos projets pédagogiques, nous leur apprenons à coopérer et nous avons constaté qu’à plusieurs nos jeunes vont plus loin.

Quelle organisation au sein de l’établissement ?

Pour relever ce défi, nous avons réalisé un premier travail d’acceptation en analysant nos pratiques. La première décision a été de mettre de côté le planning traditionnel des cours. Nous avons intégré en lieu et place des temps d’apprentissages autour de rencontres diverses (bénévoles, anciens élèves, chefs d’entreprises, syndicalistes…), d’ateliers, de travaux pratiques et de projets collectifs (organisation de spectacles, création d’entreprises…). Pour réussir collectivement et individuellement, nos jeunes savent que cela passe par l’engagement. C’est un critère indispensable pour que nous puissions réussir notre accompagnement.
 
Nous constatons aujourd’hui que nos jeunes sont davantage épanouis. Je peux même dire avec fierté qu’en tant que chef d’établissement, nous sommes une solution au problématique de harcèlement venant de l’extérieur. La petite taille de notre établissement nous a sûrement permis une mise en œuvre plus facile mais elle est surtout passé par une envie de changement de l’équipe pédagogique et éducative.

Envie d'allez plus loin: le harcèlement, c'est quoi !



UN JEUNE INSCRIT A LA MFR "VALLONS DE VILAINE" N’EST PAS QU’UN SIMPLE ELEVE
Notre école relève chaque année de nombreux défis éducatif grâce à nos formateurs rompus aux méthodes de pédagogies actives, qui organisent et animent des activités collectives dans un rôle complémentaire à celui de l’enseignement classique.

L’ambition éducative de notre école ne se limite pas aux seuls enseignements. Nous sommes guidés par les projets de vie de chaque jeune. Nous les accompagnons dans la construction et le développement de leur projet. Ainsi, nous mettons dans notre fonctionnement autant d’importance dans le développement personnel que dans la réussite des apprentissages.

 
Sous contrat avec le Ministère de l’agriculture, les MFR peuvent bénéficier d’une certaine liberté pédagogique et la MFR de Vallons de Vilaine s’en est pleinement emparée. L’équipe de formateurs conceptualisent des méthodes d’apprentissages en partant de principes pédagogiques déjà existants, mais le point de départ des réflexions est toujours celui des besoins des individus.

 
La posture de nos formateurs en plus d’être une forme d’animateur qui convoque les savoirs, est celle d’un coach qui s’appuie sur des expériences vécues en dehors de la classe. Les jeunes s’enrichissent pendant leur période d’immersion en entreprise ainsi que lors des temps d’activités proposés lors des sessions à la MFR. Notre politique éducative ne se résume donc pas seulement à l’enseignement.


Bien-être et prise de responsabilité

A la MFR de Vallons de Vilaine, nous ne confondons pas éducation et enseignement car les jeunes en formation par alternance ont autant besoin d’éducateurs que d’enseignants. C’est pourquoi, les formateurs de MFR diplômés sont considérés depuis plus d’un siècle au cœur de nos écoles. Nous sommes engagés dans une pédagogie active qui adapte les modalités d’apprentissage au besoin de développement des jeunes, physiques, intellectuels ou affectifs. Nous sommes à la recherche d’un bien-être basé sur des expériences qui favorise la prise de responsabilité et l’expression collective.
 
L’alternance et l’apprentissage par le projet permettent aux jeunes de grandir à travers des mises en situation. Nous leur permettons ainsi de développer leur esprit coopératif et leur sens de l’engagement.
 
Ces repères correspondent pleinement aux valeurs de nos formations comme le bac pro Gestion des Milieux Naturels et de la Faune (GMNF). En effet, les enjeux de la transition écologique sont totalement indissociables des ces enjeux éducatifs.
 
Car oui, un jeune inscrit en MFR n’est pas qu’un simple élève.

Pierre BLOT
Directeur CFA – MFR Vallons de Vilaine





Pourquoi choisir d’inscrire son enfant dans une 4ème et une 3ème à la MFR de Vallons de Vilaine – Guipry-Messac
En France, la classe de 4ème et 3ème d'orientation par alternance permet aux élèves de découvrir le monde professionnel, de s'immerger dans le milieu du travail et de développer leur expérience professionnelle tout en poursuivant leur scolarité.

 

Jeune de 4ème en stage pâtisserie (février 2023)

 En France, la classe de 4ème et 3ème d'orientation par alternance permet aux élèves de découvrir le monde professionnel, de s'immerger dans le milieu du travail et de développer leur expérience professionnelle tout en poursuivant leur scolarité. Cette classe est adaptée aux élèves qui souhaitent acquérir des compétences et des connaissances pratiques dans un domaine d'activité particulier et qui sont motivés pour découvrir de nouvelles façons d'apprendre. 

 

Partir à la découverte du monde de l’entreprise et des savoir-faire !

L'intérêt de nos classes réside dans le fait qu'elles offrent une expérience concrète de travail à travers des stages en entreprises et des temps de travaux pratiques à l’école les mercredis. Ce système peut aider les élèves à mieux comprendre les spécificités de nombreux métiers*.

A travers ces temps en stages et les temps de visites d’entreprises organisés les mardis par les formateurs, les élèves sont au contact des professionnels. Ils peuvent ainsi découvrir les exigences et les contraintes du monde du travail, ce qui leur permet de mieux se préparer pour leur avenir.

 

Apprendre à construire ensemble !

Par ailleurs, à la MFR chaque classe de 4ème – 3ème participe tous les jeudis à des projets tout au long de l’année qui permet aux élèves de développer leur autonomie, leur sens des responsabilités, ainsi que leur capacité à travailler en équipe. Ils peuvent également acquérir des compétences spécifiques à leur domaine d'activité, ce qui peut renforcer leur employabilité dans l'avenir.

 

Une finalité : définir une orientation professionnelle

En fin de compte, nos classes de 4ème – 3ème grâce à leurs effectifs d’une petite vingtaine peut aider les élèves à mieux se connaître et à mieux définir leurs choix professionnels. Elle leur permet de découvrir les réalités du monde du travail et de se construire une vision plus réaliste de leur avenir professionnel. Cela peut leur donner un avantage compétitif sur le marché du travail, et les aider à mieux réussir leur vie professionnelle.

 

Idées de lieu de stages (liste non exhaustive):

-        - Boulangerie

-        - Restaurant

-        - Atelier mécanique

-        - Imprimeur

-        - Paysagiste

-        - Exploitation Agricole

-        - Ecole maternelle

-        - Crèche

-        - Entreprise du bâtiment (maçon, couvreur, menuisier, charpentier…)

-        - Centre équestre

-        - Magasins (Prêt à porter, jardinerie…)




Option découverte 3ème : métiers mécanicien motocycle - cycle
Venez découvrir les métiers de la mécanique deux roues et déterminer votre orientation

La 4-3eme par alternance est une formation pratique qui permet au jeune de découvrir différents métiers dans de très
nombreux domaines.

Pour aller plus loin, l’élève choisira en début d’année une option découverte parmi les possibilités suivantes :
- découverte métiers soigneur nature
- découverte métiers réparateur motocycle et cycle

L’option « découverte métiers soigneur nature » est une initiation aux métiers de la réparation motocycle et cycle. L’élève
sera initié à la mécanique motocycle et cycle et ira à la rencontre de ce secteur professionnel pour découvrir les attendus
des métiers de la mécanique.




Option découverte 3ème : métiers soigneur nature / soigneur animalier
Orientez vous un métier d'avenir!

La 4-3eme par alternance est une formation pratique qui permet au jeune de découvrir différents métiers dans de très
nombreux domaines. Notre MFR propose en 3ème une option soigneur nature afin de faire découvrir les métiers du soins animaux et de protection de la nature à ses élèves.

Pour aller plus loin, l’élève choisira en début d’année une option découverte parmi les possibilités suivantes :
- découverte métiers soigneur nature
- découverte métiers réparateur motocycle et cycle

L’option « découverte métiers soigneur nature » est une initiation aux métiers de soigneur animalier (faune sauvage).

L’élève sera initié aux soins des animaux sauvages et ira à la rencontre de la faune dans les milieux naturels pour
comprendre les besoins de la nature.
 




Notre parcours de formation en gestion des milieux naturels et de la faune
OBJECTIFS GENERAUX :
Nous avons construit un parcours de formation qui doit permettre à chaque élève :
- D’obtenir son Bac Pro.
- De s’insérer dans la vie professionnelle avec un niveau d’expertise reconnu par les professionnels.
- D’acquérir des val

PLANNING DE L’ANNEE : UN FONCTIONNEMENT PAR THEMES

 Thématiques professionnelles :

Chaque semaine correspond à un thème qui a été défini par les professionnels en gestion des milieux naturels et de la faune ainsi que par l’équipe de formateurs. Un thème est une mise en situation que nous organisons d’une manière progressive tout au long des trois années. (Exemple d’une mise en situation : je réalise un inventaire faunistique.)
Au cœur de ces thématiques professionnelles vont être développées des compétences techniques, comme par exemple, l’entretien du matériel ou bien le soin des animaux…
Notre volonté est de faire progresser notre élève sur 3 niveaux au fil du temps :
> Débutant
> Intermédiaire
> Expert

Temps forts techniques :

A la demande des professionnels, nous animons quatre temps forts techniques spécifiques à notre centre de formation qui favorisent l’expertise et l’employabilité.
- Module de piégeage
- Certificat valant CACES R482 (Mini-Pelle…) (Sous réserve d’un changement de réglementation)
- Module de génie écologique
- Module de soigneur animalier « faune sauvage »

Thématiques généralistes :

Nous organisons aussi des thématiques plus généralistes dans un esprit d’ouverture ou bien selon des besoins spécifiques. Par exemple :
- 2nde 2022-2023 : découverte des arts martiaux
- 1ère 2022-2023 : découverte d’activités nautiques
- Terminale : Parcours Sup
Dans une volonté de renouvellement, certaines thématiques sont remplacées chaque année.

Séjours / Voyages d’études

Séjour : découverte d’un territoire en classe de 2nde sur 2-3 jours. (Exemple : Le Val de Loire)
Voyage d’étude : découverte d’une région française ou d’un pays étranger en terminale.
Les élèves de la classe sont en charge avec leur formateur référent de l’organisation de ce projet. Il s’agit pour le groupe, de développer des compétences entrepreneuriales en portant la responsabilité de leurs choix. Le formateur responsable du groupe accompagne dès la seconde le développement de cette initiative.





Le Bac Pro Gestion des Milieux Naturels et de la Faune (GMNF) : une formation d’avenir !
Se pose toujours la question des débouchés et de l’insertion professionnelle avant de choisir une formation. Cette question est davantage prégnante lorsqu’il s’agit des métiers de protection de l’environnement. Alors mythe ou réalité ?

 La valeur du diplôme ?

Il s’agit tout d’abord d’une question de perception. Comme tout parent, nous voulons le meilleur pour nos enfants. Un enfant avec un Master est-il meilleur qu’un enfant avec un Bac Pro ? La valeur d’une personne se juge-t-elle à la valeur de son diplôme ?
Une personne avec un Master en gestion de l’environnement a autant d’utilité qu’une personne possédant un bac pro en gestion des milieux naturels et de la faune. Leurs fonctions seront différentes mais ultra-complémentaires.

Le Bac Pro GMNF : l’Homme de terrain qui répare la nature

Chaque année, un grand nombre de jeunes souhaite se former aux métiers de l’environnement en se dirigeant, par exemple, vers une Licence en Protection de l’Environnement. La formation sera sûrement de qualité, mais ne vous trompez pas, vous développerez des capacités de terrain selon les opportunités et expériences futures que vous accumulerez par la suite. Le nombre de personnes diplômées d’une formation supérieur en environnement est très supérieure au nombre d’emploi. Résultat, l’insertion peut être décourageante et demande une forte mobilité !
A l’inverse un jeune titulaire d’un Bac Pro GMNF est l’Homme ou Femme de terrain qui répare la nature. Il a développé des compétences pour intervenir directement au cœur des milieux naturels. Il a la capacité de pré-diagnostiquer les sites avant intervention et de piloter les machines nécessaires à l’entretien et la réhabilitation des milieux. Reconstruire une mare dans son état « naturel » à l’aide d’une mini-pelle, de réalisation de fascine et de plantation demande des compétences spécifiques relevant du Génie Ecologique.
Les employeurs ont de plus en plus besoin aujourd’hui de personnes qui ont ces capacités d’interventions. Le nombre d’offres d’emploi grandit chaque année. D’autre part, la polyvalence des techniciens leur permet de s’adapter à d’autres types d’emplois relativement aisément (animation – paysagisme…).
Une chance ! La poursuite d’étude est possible et même encouragée (Exemple : BTS GPN). Elle permet à un professionnel d’être complet avec un avenir assuré.

Et dans 5 ans ?

L’urgence environnementale nous impose d’agir ! Au niveau de l’employabilité, soyez rassuré. Le Pacte Vert Européen et la Stratégie Nationale pour la Biodiversité prévoit un triplement des effectifs dans les 7 prochaines années et cela se voit déjà du côté des recherches de candidats.

Une hésitation : notre conseil

Suivez votre instinct. Bon nombre de gens qui ont suivi une formation en environnement réalise des parcours en dehors de ce champ d’activité mais occupe des postes à responsabilité car ces collaborateurs sont loin d’être dénués de bonnes valeurs. Bien au contraire. Ils comprennent le monde dans lequel ils vivent et ont le sens de l’engagement.
Des formations du secteur du tertiaire semblent paraître plus sécurisante. Le sont-elles vraiment avec un parcours unique pour un nombre infini de jeunes former chaque année ? A l’inverse, les formations aux métiers de la nature nous permettent de comprendre nos territoires, les logiques d’acteurs et nous dotent d’une capacité d’adaptation au service des autres et de notre cadre de vie.

Vous l’aurez compris, les formations aux métiers de la nature forment des gens heureux.
Alors lancez-vous !